C’est en famille qu’il commence ses premières bourrées… Bien des années plus tard vers 20 ans il rencontre le groupe folklorique « Lou Machicoulis » de son village natal, qui « l’enrôle » la première année comme danseur puis la deuxième comme formateur et chorégraphe de la section enfant.

Plus tard il tente d’organiser une agence de danseurs intérimaires, où il propose à différents groupes folklorique le renfort d’un ou deux danseur(s) de manière ponctuelle…

Dans la même année il fait connaissance de l’association « le collectif des musiques traditionnelles de Haute Loire » où il s’engage aussitôt, comme membre et stagiaire puis au conseil d’administration. Cette association devint plus tard le centre départemental des musiques et danses traditionnelles de Hte Loire (CDMDT43)…

Parallèlement, il participe à plusieurs manifestations : Festival de Saugues, Collectage musique et danse AMTA avec Yves BECOUZE et Cyril ROCHE, à la création d’un atelier de danses traditionnelles au sein du groupe folklorique LOU MACHICOULIS, à la création d’un atelier de danse traditionnelles et d’une date de concert à ST PAL DE MONS.

Il participe à la création d’une section musique et danse traditionnelle à l’école de musique de ST SIGOLENE, à la création du premier spectacle « CANTALAS » à l’occasion de l’arrivée du tour de FRANCE à ST FLOUR, à la création d’un atelier danses traditionnelles à l’école de musique de TENCE. Il crée  « The battle » avec la compagnie Talon pointe, et la compagnie Kafig, à Decinnes (69) puis, « A la poursuite de la bourrée » avec le chorégraphe contemporain Hervé KOUBY et “37°2 à l’ombre” spectacle autour d’une histoire de danseur et musicien avec François Breugnot.

… On s’arrête là, on ne va pas tout vous réveler du personnage 🙂

Vous l’aurez compris Christian Frappa est riche de collaborations et de projets en tout genre. 

La suite c’est avec vous qu’elle s’écrira du 16 au 19 août en stage de danses trad’ !

X